• en
  • fr
  • it
  • ro
  • de
  • el
Le facteur d’infertilité féminine - Clinique de Fécondation In Vitro Mitosis

Infertilité féminine

Le facteur d’infertilité féminine le plus commun est celui des lésions au niveau des trompes de Fallope, qui se présentent soit comme une obstruction soit comme un dysfonctionnement (résultat le plus souvent d’inflammations des trompes de Fallope).

Une autre raison de l’infertilité féminine est une endométriose sévère qui est une des maladies formant des adhérences dans la zone des organes génitaux internes et détournant leur fonction normale. Même la forme légère de l’endométriose empêche la procréation par de multiples mécanismes, tels que le dysfonctionnement de l’ovulation, le dysfonctionnement dans le transport des spermatozoïdes, des ovules ou des embryons dans les trompes de Fallope jusqu’à la l’implantation dans l’utérus. La laparoscopie nous donnera des informations utiles quant à savoir si une réparation chirurgicale est possible ou s’il y a besoin de fécondation in vitro.

Les troubles de l’ovulation sont traités initialement par des médicaments, mais si, malgré tous les efforts, la grossesse ne vient pas, alors la fécondation in vitro est une option, notamment si le temps de reproduction est compté.

Lorsque nous parlons d’infertilité pour cause inconnue, nous entendons l’absence de grossesse lorsque le contrôle médical de base ne détecte aucun problème manifeste dans le système reproducteur du couple. Dans ces cas, le problème se trouve dans le microcosme et la FIV peut aider à le diagnostiquer ou à le contourner. Parce que le temps est l’élément clé de la fécondité, les femmes de plus de 40 ans ont besoin d’un traitement immédiat pour obtenir une solution, même si tout peut sembler normal.

Une cause cachée d’infertilité est une infertilité d’origine immunologique, qui n’a pas été entièrement clarifiée. La fécondation in vitro contourne souvent les problèmes immunologiques, offrant une protection thérapeutique et pharmaceutique des embryons parallèlement à leur implantation.

Quand la femme ne produit plus d’ovocytes ou n’a pas d’ovaires, la FIV offre une solution à travers le don d’ovocytes provenant d’autres femmes de moins de 35 ans. De même, lorsque les inséminations répétées avec don de sperme échouent la FIV est alors la solution la plus appropriée.

Aujourd’hui, avec les avancées majeures dans la cytogénétique, la biopsie d’embryons est possible, puisque la prise d’une seule cellule d’un embryon de huit cellules suffit pour fournir des informations génétiques. Ainsi, par la fécondation in vitro, il est possible de diagnostiquer la santé chromosomique de l’embryon, son sexe, afin de ne pas transférer les embryons masculins ou féminins s’ils sont porteurs d’une maladie liée au sexe, ainsi que les translocations chromosomiques.

En savoir plus sur l’infertilité

Plus d’informations
Complétez le formulaire pour contacter la Clinique FIV Mitosis