• en
  • fr
  • it
  • ro
  • de
  • el
  • es
Détection moléculaire et génotypage du papillomavirus humain (VPH) - Clinique de Fécondation In Vitro Mitosis

Détection moléculaire et génotypage du papillomavirus humain (VPH)

Le papillomavirus humain (virus du papillome humain, VPH) est un virus à ADN qui appartient à un groupe plus large de virus infectant l’homme et peut causer des verrues, des lésions précancéreuses ou le cancer dans diverses parties du corps humain, notamment au col de l’utérus. Jusqu’à maintenant, plus de 100 génotypes du VPH ont été identifiés et près de 40 d’entre eux infectent l’épithélium de l’appareil génital. Les différents types de VPH sont divisés en trois catégories de risque:

  1. Faible
  2. Moyen
  3. Élevé

Les génotypes VPH 16, 18, 31, 33, 35, 45, 51, 52, 56, 58, 59, 68, 73 et 82 appartiennent à la catégorie des risques élevés. Les VPH 16 et 18 sont les deux types les plus fréquents et les plus dangereux de VPH oncogènes, car ils représentent 70 à 80 % des cas de cancer du col utérin chez les femmes. Les génotypes VPH 26, 53 et 66 appartiennent à la catégorie des risques moyens.

Enfin, les génotypes VPH 6, 11, 40, 42, 43, 44, 54, 61, 69, 70, 72, 81 et CP6108 appartiennent à la catégorie des risques faibles, les types les plus fréquents de VPH 6 et 11 étant responsables de 90 % des verrues génitales et d’un petit pourcentage de CIN1 et VIN1.

Tous les génotypes de VPH peuvent être facilement transmis par contact cutané et ne nécessitent donc pas de rapport sexuel complet pour la transmission. Cependant, la transmission du VPH se fait principalement par contact sexuel. L’infection d’un individu par le VPH ne signifie pas que cette personne va être atteinte d’un cancer du col de l’utérus, sa présence seule ne suffisant pas ; en effet le processus de développement du cancer du col utérin est un processus multifactoriel.

Méthodologie

L’analyse est effectuée par détection du matériel génétique (ADN) du virus HPV avec amorces spécifiques par la méthode de réaction en chaîne par polymérase (PCR) et par génotypage simultané avec des sondes spécifiques.

Les génotypes identifiés comprennent les 29 génotypes suivants : 6, 11, 16, 18, 26, 31, 33, 35, 39, 40, 42, 43, 44, 45, 51, 52, 53, 54, 56, 58, 59, 61, 66, 68, 70, 72, 73, 81 et 83.

Matériel biologique

Issu du col de l’utérus.

Plus d’informations
Complétez le formulaire pour contacter la Clinique FIV Mitosis